Label Tv : votre chaîne tv panafricaine diffusée en direct; suivez toute l'actualité de l'Afrique ainsi que les news internationales

Afrique

Macron s'engage à aider le Niger pour rendre efficace l'action militaire

Le défi est immense car le Niger est l'un des pays les plus pauvres du monde en plein cœur du Sahel, une région déstabilisée par les groupes armés jihadistes, les trafics en tous genres et la crise des migrations.


Partager
article

Le programme de 15 millions d'euros permettra de financer des allocations familiales qui seront notamment conditionnées à la scolarisation des enfants, et notamment des filles. "Dans tous les pays où de telles allocations sont en place, on a constaté une amélioration" de la scolarisation, a souligné Rémy Rioux, le directeur-général de l'AFD, présent à Niamey. Pour Issoufou, cette politique de scolarisation devrait permettre en partie "de mettre fin aux mariages précoces", parfois dès l'âge de 12 ans, qui entraînent de nombreuses grossesses à l'adolescence. "La démographie est un défi terrible pour le peuple nigérien", a-t-il rappelé, avec un taux de progression de sa population de 4% par an à raison de plus de sept enfants par femme (record mondial). À ce rythme, "la population du Niger va doubler tous les 18 ans. Nous sommes 21 millions et serons 42 millions dans 18 ans. Nous deviendrons en 2050 le pays le plus peuplé d'Afrique de l'ouest après le Nigeria", a averti le président nigérien. Lutter contre la démographie galopante est, selon lui, l'un des moyens de lutter à la fois contre les migrations et contre la menace des groupes armés, notamment jihadistes. Pour renforcer la démocratie, la France va également soutenir le processus électoral dans ce pays où jamais un président élu n'a succédé à un président élu. "La démocratie c'est vous", a notamment lancé le président Macron à son homologue, pourtant très critiqué par son opposition et la société civile. Le président Issoufou, réélu en 2016, n'a pas le droit de se représenter en 2021. Les deux présidents ont aussi largement évoqué les questions militaires et de sécurité, déjà abordées à plusieurs reprises par le passé début décembre en France ou fin novembre à Abidjan. Actuellement, le Niger consacre "15% de ses ressources budgétaires à la sécurité" mais il ne peut "faire face seul à ces menaces", a souligné le président Issoufou, qui appelle à une "mutualisation avec les pays de la région"


Ceci pourriez vous intéresser

Recommendations

tv afrique en direct Europe

Climat : Macron tente de secouer Trump via CBS

À la une
Les + partagés

1. Qualification du Sen
2. Climat : Macron tent
3. Ukraine: Moscou crit
4. Le passeport britann
Sur le même théme